DEAR WHITE PEOPLE, UNE HISTOIRE TROUBLANTE

Dear White People est une comédie satirique sur comment « être noir dans un monde de blancs » qui sort au box-office le 25 mars 2015. Ce film est l’adaptation du livre éponyme, écrit et réalisé par Justin Simien.

              

L’histoire

Quatre étudiants noirs différents dans l’une des plus prestigieuses facultés américaines, une polémique éclate lors d’une soirée à la fois populaire et scandaleuse, organisée par des étudiants blancs. 

Le fondement du film

Ce film est basé sur l’histoire du réalisateur, durant ses années « d’étudiant noirs » au sein du campus d’Ivy League, célèbre pour avoir formé de nombreux dirigeants et innovateurs d’Amérique.

Le réalisateur Justin Simien qui est aussi le scénariste du film, a dû faire appel à des dons sur Indiegogo (une plateforme de financement de projet international) pour monter son projet. Il obtient une donation d’environ 40 000€. La production s’est fait en 20 jours.

Le film a gagné 2 prix aux festivals de Palm Spring International SUNDANCE 2014, dont un prix spécial du jury américain du Meilleur espoir. Le film fut nominé à deux reprises aux Spirits Awards 2015. Mais ne remporta aucun prix.

Scandale aux choux blanc

Au Texas, aux Etats-Unis, son lieu de naissance, l’histoire a fait grand bruit et s’est vu accusé «de propager des stéréotypes sur les Blancs qui ont des stéréotypes sur les Noirs». Malgré qu’en 2015, le président américain Barack Obama soit un « noir », le sujet reste vif et toujours d’actualité.

Justin Simien, souligne le fait que ce film n’est pas sur le thème du racisme mais sur « la différence entre la manière dont la culture de masse répond à une personne en raison de leur race» dans un environnement axé sur la réussite.

Il choisit des jeunes acteurs noirs peu connues des grandes productions. D’ailleurs, Tyler James William alias Lionel Higgins est connu pour a série Tout le monde déteste Chris et joue actuellement dans la saison 5 de The Walking Dead. Le personnage qui incarne le scénariste révélera par la suite qu’il est homosexuel en interview.

Tessa Thompson  interprétant Samantha Blanc joue la mulâtre avec une rage et chagrin. Ses scènes d’actions sont comme des grands coups de pied arrêtés.

Cela dit, Simien traite son propre scénario comme si c’était un néo-thriller noir lent en ébullition. Le dialogue est dense et pose un interrogatoire sur l’identité d’un américain.

Et vous, êtes-vous tenté d’aller voir cette comédie satirique sur la perception des noirs au Etats-Unis ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s