THE WOLF OF WALL STREET DE JORDAN BELFORT

Adapté au cinéma du livre The Wolf of Wall Street parue en 2007 est une autobiographie de Jordan Belfort.

Fiche technique:

  • Auteur: Jordan BELFORT 1399854158875.jpg-300x0
  • Éditeur: LIVRE DE POCHE
  • Pages: 768                      
  • Date de parution: 16/02/2011                      
  • Prix: 8,10€

 

 

Retour sur l’histoire…

Dans ce livre, Jordan Belfort raconte sa vie de trader, de ses débuts à sa chute.

Il est embauché comme courtier dans une société de bourse au Wall Street. Soudain, la société subit le krach boursier
, appelé le lundi noir. Ce jour marqua l’histoire des américains. Par la suite, il fondera sa propre société avec son associé qui connaîtra la plus grande ascension extraordinaire. Tant les stratégies sont simples et efficaces.

Il devient un homme d’affaires riche et succombera à de nombreuses tentations complément loufoque, indécent et malsain.

Mon avis 8/10

Ayant vu le film avant de lire, j’étais curieuse de connaître les détails. Puis, souvent dans les adaptations; soit certaines scènes n’apparaisse pas soit c’est réécrite différemment. Personnellement, le film m’a conquis.

Pendant la lecture, j’aurais voulu être à sa place et connaître ses moments intenses et farfelus. En effet, sa description est amusant, étonnant mais à la fois répugnant. Il décrit la vie et les mœurs des riches détraqués. L’auteur sans scrupule gagne l’argent en s’appuyant sur les failles du système et la crédulité des gens. Et c’est limite effrayant de savoir que l’on peut se faire arnaquer de cette manière.

D’ailleurs, il expose ses « joujoux » comme son yacht acheté pour le fun. Il dépense des sommes conséquentes pour la drogue. Comme un bon américain, sa vie sexuelle est comme un dérivé de 50 nuances de grey . Il vit juste sa vie au jour le jour n’ayant que but de s’amuser et faire de l’argent. Bien sûr, c’est tout à fait normal pour un riche.Certains évènements paraissent incroyables en raison du mode de vie des riches. Le salaire de Jordan est de un million de dollar par semaine alors que l’américain moyen est de mille dollar.

Le narrateur est entouré de personnes parfois loufoques. Il caractérise ses associés, ses clients et singulièrement son banquier suisse.Quoi qu’il en soit, on comprend qu’il n’y a pas de personnes plus ou moins normaux…

On découvre les vices du monde financier d’une façon stupéfiante. Les scènes sont décrites avec humour saupoudré de suspense. Nous sommes vite plongés dans le décor tant les lieux et les actions sont précises. Le cocktail préféré des américains: sexe, drogue, argent « ÂME SENSIBLE S’ABSTENIR ! » Comme de nombreux américains, je crois, c’est un livre TRASH.

Le livre est facile à lire de par la simplicité de l’écriture de l’auteur et nous pousse à nous poser des questions ce qui est normal ou anormal ainsi que sur les conséquences de nos actes notamment dans notre entourage.

Un livre DYNAMITE avec une PRISE DE CONSCIENCE même si on reste sur notre faim.

Trop n’était jamais assez.  Jordan Belfort

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s